Quête de ce qui fait sens, de valeurs et formes d’épanouissement nouvelles, individuelles ou collectives.

« Millenials » ou autres, quelle que soit la génération décrite par les sociologues ou les médias, chacun est en quête de sens et d’épanouissement, dans les vies personnelles et professionnelles, au niveau individuel ou collectif.

Les organisations elles-mêmes souhaitent faire sens et s’engagent dans des démarches visant, par exemple, à se doter d’une politique de responsabilité sociétale.

 

L’université, comme les entreprises, met en place des actions pour répondre à ces exigences.

Par ailleurs, par le respect des individualités et des valeurs qu’elle défend, elle est une ressource dans cette quête de sens, tant pour la formation des personnes qu’en fournissant les savoirs, outils et opportunités pour penser de nouveaux modèles (économiques, managériaux, sociétaux) et les mettre en action (entrepreneuriat étudiant).

Les réflexions sur l’éthique dans la science et la cité répondent également à ce besoin de redonner, ou de garder du sens : pour le chercheur, mais aussi pour la société. Citons ici Rabelais : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».